8 jours
Durée

le duo de charme

 

C’est un beau voyage qui s’annonce combinant à merveille la visite de deux des plus belles îles grecques : la Crète et Santorin.

La Crète, carrefour stratégique entre Europe et Orient, la Crète a fait l’objet de toutes les convoitises. Vénitiens, Arabes et bysantins ont tour à tour occupé l’île : c’est cet héritable remarquable qui s’offre à vous. Partez donc à la découverte des plus beaux monuments de l’île, embarquez à bord d’un caïque pour atteindre une ancienne forteresse, flânez dans le dédale des ruelles des villes vivantes et frénétiques mais toutes dotées de trésors architecturaux. Découvrez des paysages de montagne grandioses, contrastés et baignés de soleil. Vivez au rythme crétois et appréciez ce sentiment de totale liberté.

Santorin, qui signifie en fait Sainte-Irène, est une ile volcanique qui se distingue par une géologie bien particulière, un passé mouvementé et des paysages exceptionnels d’une beauté envoutante. C’est un tableau de maître qui s’offre  au voyageur, dominé par des couleurs vives : l’ocre des maisons trogloditiques, le noir de la roche et des pierres crachées par le volcan, le bleu de la mer et des dômes des églises et enfin cette blancheur éblouissante des petits villages accrochés à la falaise.

Laissez vous tenter par ce duo de charme, dont les émotions sont plurielles…

INCLUS DANS LE PRIX
PRIX EN EURO GUIDE LOCAL FRANCOPHONE
BUS CLIMATISE ENTRÉES DANS TOUS LES SITES

PENSION COMPLETE DU DINER LE JOUR 1 AU PETIT-DEJEUNER LE JOUR 8

ASSISTANCE A L’AEROPORT POUR L’ARRIVEE ET LE DEPART

HOTELS : 3 NUITS A RETHYMNON + 1 NUIT A SANTORIN + 3 NUITS A HERAKLION

HOTELS 3* OU 4*

LES BILLETS ALLER/RETOUR D’UN BATEAU HYDROGLISSER POUR SANTORIN

Information additionnelle

AgeTout âge
DatesAvril à Octobre
LIEUCrète et Santorin
Taille du groupeDe 16 à 50 personnes
1

Jour 1: Arrivée à Héraklion

Envol à destination d’Héraklion. A votre arrivée, accueil et transfert à votre hôtel à Rethymnon et fin d’après-midi libre. Installation pour 3 nuits. Dîner et nuit
2

Jour 2: Arkadi- Akrotiri- La Canée- Réthymnon

Dans un paysage de collines et gorges profondes à la végétation variée, visite du Monastère d’Arkadi dont les premières constructions datent du Xième siècle.
Il figure parmi les hauts lieux de Crète tant du fait de son site sur le rebord d’un plateau dominant des gorges sauvages, que par un épisode héroïque de la lutte pour l’indépendance de l’île.
En 1866, un millier de Crétois s’y réfugièrent et, après avoir soutenu pendant deux jours un combat désespéré face à 12000 soldats turcs, préférèrent exploser la poudrière plutôt que de se rendre.

Route vers la presqu’île d’Akrotiri et arrêt à la tombe de Vénizélos, fondateur de l’alliance entre la Crète et la Grèce en 1913.
Dans chaque quartier de la ville, une place, une rue, une école ou un café porte son nom. Né à la Canée en 1864, Elefthérios Vénizélos participe tout d’abord aux insurrections qui conduisent au départ de l’occupant turc de la Crète en 1898. Il devient Premier Ministre en 1909 avec un seul objectif: tourner la Crète vers la modernité. Il fait réviser la constitution, conçoit les premières lois sur le travail et exproprie les grands propriétaires terriens. Mais sa principale victoire reste le rattachement définitif de l’île à la Grèce en 1913.
Continuation vers la Canée .
Déjeuner sur le port de cette ville pittoresque où se mêlent influences byzantines, vénitiennes, turques et allemandes.
Au pied des Lefka Ori, montagnes aux sommets parfois enneigés, la Canée ou Chania ordonne ses ruelles étroites autour d’un port de pêche où le temps semble arrêté… Du moins, c’est l’impression que laisse le charmant vieux quartier vénitien et ottoman, à l’intérieur des remparts, donnant sur une rade tranquille.

Des quartiers vénitiens, turcs et juifs entiers sont sauvegardés avec des bâtiments bien préservés dans de pittoresques rues étroites. La vielle ville est prise dans ses murailles constituées de bastions, de fossés et de quelques ruines du mur d’enceinte. On y trouve également un port vénitien et un phare de construction ottomane, une forteresse , la mosquée turque, et un complexe maritime vénitien datant du XVème siècle.

Au retour, visite de la ville de Réthymnon. Le site de l’antique Rethymna est occupé depuis l’époque minoenne. La ville devint une cité puissante avec les Mycéniens, mais elle déclina très vite. Au XIIIème siècle, les Vénitiens transforment le modeste village en place administrative et commerciale de premier plan.

De somptueux palais, de riches demeures, des églises sont construites dans un style italien. Mais, à la fin du XVIème siècle, Rethymnon subit les attaques de Barberousse qui la met à sac et l’incendie; Les Vénitiens décident alors d’élever une imposante citadelle et des remparts, mais en vain, car en 1646, la cité est prise par les Ottomans.

Ceux-ci construisent alors des mosquées et de belles maisons en bois. Aujourd’hui, troisième ville de Crète, Rethymnon est renommée pour son vieux port, ses quais bordés de restaurant de poissons, ses petites places, ses rues étroites, son imposant fort dominant la mer, et ses anciennes mosquées. Diner et nuit à l’hôtel.

3

Jour 3: Gorges de Samaria

Ce site naturel sauvage exceptionnel propose les plus beaux paysages de Crète. Ce sont les plus longues d’Europe, puisqu’elle s’ étendent sur près de 18 km.

Munissez-vous de bonnes chaussures de marche, d’un chapeau, d’une bouteille d’eau et maillot de bain pour la baignade .

Traversée en bateau du petit port de pêche de Chora Skafion à Aghia Roumeli. Vous aurez le choix entre farniente sur la plage, baignade ou une marche de 2 heures environ qui vous fera découvrir l’endroit le plus spectaculaire des gorges « les portes de Fer ».Ce sont les plus longues d’Europe, et également un parc naturel protégé qui sert notamment à assurer la préservation d’une espèce animale typiquement crétoise: le Krikri. Cette petite chèvre qui a failli être totalement décimée par les chasseurs réside de manière permanente dans les gorges pour le plus grand bonheur des randonneurs. Le parc, qui englobe également le plateau d’Omalos compte environ 450 espèces de végétaux qui n’existe que dans l »île

Déjeuner dans une taverne, puis retour en bateau à Chora Skafion. Dîner et nuit.

4

Jour 4: Santorin

Transfert au port d’ Héraklion et traversée vers l’île volcanique de Santorin.
Visite de l’île aux maisons blanches et bleues.
Visite le site archeologique d’Akrotiri. Découverte de villages pittoresques: Pyrgos, village le plus élevé de l’île, Oia, dont les maisons sont perchées au sommet de la falaise abrupte: des maisons troglodytiques couleur pastel, des maisons praticiennes, des églises blanches, certaines à dôme bleuté, composent ce village typiquement cycladique

Puis Fira, la capitale de l’île, offrant un panorama impressionnant sur la Caldeira et les îles volcaniques voisines.
Déjeuner en cours d’excursion.
Dîner et nuit sur l’île.

La plus méridionale des Cyclades, Santorin, est aussi l’île la plus spectaculaire. L’ancien cratère a été envahi par les flots voilà des millénaires; il est entouré de falaises gigantesques déclinant toutes les teintes de leurs composants volcaniques. Tout en haut, on aperçoit des villages éclatants de blancheur…
L’immense caldeira (nom donné pour désigner un immense cratère d’effondrement) à moitié fermée et ponctuée de cônes éruptifs rappelle qu’un cataclysme a secoué l’île à l’époque minoenne.
Vers 1500 avant JC, après quelques prémices ayant fait fuir les habitants de l’île, le volcan entre en éruption, provoquant la destruction du centre de l’île, tandis qu’une colonne de poussière et de cendre de plusieurs dizaines de km monte dans le ciel, plongeant la région dans nuit. Un raz de marée submerge les côtes voisines. Cette éruption a été l’une des plus violentes de l’histoire des hommes. Les archéologues pensent qu’elle a mis fin à la brillante civilisation minoenne. Ce cataclysme est vraisemblablement à l’origine du mythe de l’Atlantide et des nombreuses légendes contées dans les textes anciens.

5

Jour 5: Les îles volcaniques- Réthymnon

Promenade en bateau dans la Caldeira, la baie de Santorin. Découverte de l’île de Palea Kameni, connue pour ses sources d’eaux chaudes sous-marines et l’île de Nea Kameni, constituée de la lave solidifiée noirâtre. Ces deux îles sont apparues ultérieurement, lors d’éruptions de moindre importance. Déjeuner. Dans l’après-midi, embarquement pour la traversée retour vers la Crète. Transfert à l’hôtel dans la ville d’Heraklion. Installation pour 3 nuits. Dîner et logement.
6

Jour 6: Knossos -Peza - Archanes - Héraklion

Départ pour la visite du Palais de Knossos, le site le plus célèbre de l’île et ancienne capitale de la civilisation minoenne. Découverte du Palais de Minos et du Labyrinthe du Minotaure.
La culture crétoise est une des plus antique de la Grèce. D’ après la légende, le roi de Crète Minos, exigeait tous les trois ans, un tribut à Athènes de 7 jeunes hommes et 7 jeunes filles destinés à servir de pâture au Minotaure, monstre mi-homme mi-bête enfermé dans le labyrinthe du palais.
Thésée, alors prince d’Athènes, voulut faire partie du convoi, avec l’idée de supprimer le Minotaure et par là, cet odieux tribut. Arrivé en Crète, il rencontra Ariane, fille du roi, et ils tombèrent amoureux. Avec la promesse qu’il la ramènerait avec lui pour l’épouser, cette dernière, sur les bons conseils de l’architecte Dédale (celui-là même qui avait construit le labyrinthe), lui confia deux objets: un poignard pour tuer le Minotaure, et une pelote de fil pour l’aider à retrouver son chemin dans le labyrinthe.
Ainsi équipé, il put terrasser le Minotaure et s’enfuir de l’île avec ses compagnons et Ariane, brisant le lourd sacrifice au roi Minos.
Départ vers le village de Peza, dégustation de vin crétois dans une coopérative locale.
Continuation vers le village d’Archanes, blotti dans une région viticole. Déjeuner dans une taverne.
Retour vers Héraklion, capitale de l’île et visite du musée archéologique, promenade guidée dans la ville.Dîner et nuit à Héraklion.
7

Jour 7: Elounda - Ile de Spinalonga - Plateau de Lassithi

Départ vers Elounda et embarquement pour une traversée dans le golfe de Mirabello jusqu’à l’île de Spinalonga. Visite de cet îlot rocheux, fortifié au XVIème siècle par les vénitiens sur les ruines de l’ancienne acropole et qui abrita ensuite une léproserie.
Juste en face de la pointe nord de la presqu’île d’Elounda se trouve l’îlot rocheux de Spinalonga, également appelé Kalydon.
Les Vénitiens construisirent en 1579, sur les ruines d’une acropole antique, une puissante forteresse destinée à protéger le port d’Elounda. Les hauts murs et les deux bastions circulaires, sur le dessus de la colline, permettaient à l’artillerie de commander l’entrée du port. Cette forteresse, dont il subsiste d’impressionnants vestiges, était l’une des places fortes les plus importantes et des mieux défendues de Crète, et fut l’une des seules à ne pas tomber aux mains des Turcs quand ceux-ci conquirent la Crète en 1669.Mais après un siège de 3 mois, les Vénitiens durent céder la place aux Turcs. Quant ceux-ci furent à leur tour chassés de Crète, on décida d’y parquer les personnes atteintes de la lèpre.
La léproserie, la dernière en Europe, se trouvait dans le fort vénitien, restauré par les lépreux qui y vécurent de 1903 à 1957. Le dernier habitant, un prêtre, y aurait vécu jusqu’en 1962.
Déjeuner dans une taverne a Elounda et départ vers le plateau de Lassithi, situé au milieu des montagnes du Mont Dicte.
A 22 km à l’Est d’ Héraklion, une route desservant de beaux villages mène au plateau du Lassithi. Situé à 900 mètres d’altitude et entouré de montagnes, il est hérissé de quelques 7000 éoliennes qui servent à irriguer les cultures potagères et les champs plantés de poiriers et de pommiers qui couvrent la totalité du terroir.
Visite du monastère de Kera, connu pour ses fresques byzantines. Dîner et nuit à Héraklion.
8

Jour 8: Départ d'Héraklion

Selon les horaires de vol, transfert à l’aéroport et envol pour votre pays.

Pour des raisons techniques, le sens du circuit pourra être inversé, mais l’intégralité des visites sera respectée.

Day 1-2:

Day 3:

Day 4-5:

Day 6-7-8:

Paradeigma xarti: